Les cantons misent de plus en plus sur leurs propres identités et portails administratifs électroniques

eOperations Suisse a mené fin août une enquête sur les identités et portails électroniques auprès des membres du groupe spécialisé intercantonal eGovernment. Les réponses des 15 cantons participants montrent que la majorité des cantons utilisera d’ici 2023/2024 leurs propres identité électroniques et, plus encore, leurs propres portails pour les services administratifs numériques.

À l’occasion des ateliers organisés régulièrement par le groupe spécialisé intercantonal eGovernment de la Conférence suisse des chanceliers d’État (CCE), eOperations Suisse a mené en août 2021 une enquête auprès des membres. En raison d’absences, il n’a pas été possible de réaliser une enquête complète, mais les représentants de 15 cantons y ont participé.

Les résultats montrent que les deux tiers des cantons ayant participé à l’enquête publient déjà leur propre identité électronique ou ont l’intention d’en introduire une. La situation est encore plus nette en ce qui concerne les portails pour les services administratifs numériques, puisque plus de 80 % des cantons ayant répondu proposent déjà un portail ou prévoient de le faire dans les prochaines années.

Des solutions coordonnées pour le portail, l’identité électronique ou la connexion et la gestion des accès (IAM) sont essentielles pour la mise en œuvre des stratégies de numérisation des cantons. C’est pourquoi ces derniers investissent dans leur propre identité électronique, même si beaucoup souhaiteraient une identité électronique uniforme au niveau national. Toutefois, il est peu probable qu’un telle identité soit  disponible au cours des prochaines années.

Torna indietro alla panoramica

Navigazione

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *